Qemu

QEMU est un logiciel libre de machine virtuelle, pouvant émuler un processeur et, plus généralement, une architecture différente si besoin. Il permet d’exécuter un ou plusieurs systèmes d’exploitation via les hyperviseurs KVM et Xen, ou seulement des binaires, dans l’environnement d’un système d’exploitation déjà installé sur la machine.

Présentation

QEMU permet la virtualisation sans émulation, si le système invité utilise le même processeur que le système hôte, ou bien d’émuler les architectures des processeurs x86, ARM, PowerPC, Sparc, MIPS

Sous Linux, il peut virtualiser, à l’aide de KVM, les environnements invités x86, ARM, PowerPC, MIPS (32 bits seulement), Sparc, ColdFire (motorola 68K) et quelques autres types de processeurs pour serveur, poste de travail ou embarqué, ainsi que S390.

QEMU fonctionne sur les plates-formes x86, x64, PPC, Sparc, MIPS, ARM. Il fonctionne sous les systèmes d’exploitation Linux, FreeBSD, NetBSD, OpenBSD, Mac OS X, Unix et Microsoft Windows.

QEMU permet d’exécuter un ou plusieurs systèmes d’exploitation (et leurs applications) de manière isolée sur une même machine physique. Il permet de simuler les périphériques PCI, son, USB

Les systèmes d’exploitation invités partagent ainsi les ressources de la machine physique de façon relativement invisible. Il n’y a donc, dans de nombreux cas, pas besoin d’adapter le système pour fonctionner sur QEMU.

KQEMU est un module pour le noyau Linux et pour FreeBSD qui permet d’accélérer l’émulation.

QEMU a été, à ses débuts, développé par Fabrice Bellard.

Comparaison avec d’autres solutions de virtualisation

QEMU est une solution d’émulation complète dite « hyperviseur de type 2 ». Le matériel vu par le système d’exploitation invité est émulé, et le processeur lui-même peut être émulé.

Cette technique de virtualisation a l’avantage de bien isoler les systèmes d’exploitation invités et permet de faire tourner des systèmes d’exploitation non modifiés, au prix d’une forte dégradation de la performance.

QEMU se compare à d’autres hyperviseurs de type 2, comme VMware Workstation, Bochs, VirtualPC ou VirtualBox.

Ce qui différencie QEMU de ses concurrents est qu’il est libre et universel : il tourne sur et héberge tous les principaux systèmes d’exploitation, sur architecture x86, PPC ou Sparc.

Toutefois, QEMU émule en permanence le processeur et cela peut réduire la performance d’un facteur cinq à dix. Pour pouvoir obtenir des performances plus comparables à un système non virtualisé ou à VMware (réduction de performance d’un facteur 1 à 2 seulement), il faut utiliser un module d’accélération, ce qui nécessite un système Linux sur architecture x86 ou x86_64.

Auteur: Wikipedia
URL: https://fr.wikipedia.org/wiki/QEMU
Licence: CC BY-SA 3.0