ProtonMail

ProtonMail est une messagerie web chiffrée créée en 2013 par Jason Stockman, Andy Yen et Wei Sun. Jason et Andy se sont rencontrés au CERN.

Ce service de messagerie se distingue par un chiffrement de bout en bout automatique, sans que l’utilisateur ait besoin de quelque connaissance que ce soit des techniques de cryptographie. Le service s’utilise donc tout aussi simplement, en garantissant un très haut niveau de confidentialité.

ProtonMail est géré par Proton Technologies AG, société domiciliée dans le canton de Genève en Suisse. Ses serveurs sont situés à deux endroits en Suisse, hors des juridictions des États-Unis et de l’Union européenne.

Le service est ouvert à tous depuis mars 2016. En janvier 2017, il comptait plus de deux millions d’inscrits et plus de dix millions d’utilisateurs en décembre 2018.

Caractéristiques

ProtonMail se distingue des autres messageries grand public par son chiffrement de bout en bout, reposant sur des standards de cryptographie éprouvés et open source, empêchant le service d’accéder aux données de ses utilisateurs.

Ainsi, lors des échanges de messages avec un destinataire également utilisateur du service, le chiffrement des courriels se fait de bout en bout, c’est-à-dire depuis le terminal de l’expéditeur jusqu’à celui du destinataire. Les messages reçus en clair par le serveur, qu’il s’agisse de messages à destination de l’utilisateur depuis l’extérieur ou envoyés par celui-ci vers un destinataire extérieur, sont chiffrés avant leur enregistrement sur disque[source insuffisante].

Le service est accessible depuis tout navigateur web respectueux des normes établies, ou par une application mobile pour ce qui concerne les ordiphones fonctionnant sous Android ou iOS. Depuis décembre 2017, ProtonMail propose ProtonMail Bridge, une application permettant de conserver la sécurité du service en le rendant compatible avec des logiciels de messagerie tels que Mozilla Thunderbird, Microsoft Outlook et Apple Mail.

En outre, ProtonMail propose un gestionnaire de contacts associé à la messagerie qui, depuis novembre 2017, lui interdit tout accès aux détails des contacts, qui sont chiffrés. Le service propose une fonctionnalité de signature électronique, permettant d’assurer que les données n’ont pas été modifiées sans que l’utilisateur n’en ait conscience. Des clés de chiffrement différentes des clés d’accès à la messagerie sont mises en place. Ce service peut également accueillir les clés publiques des contacts n’utilisant pas ProtonMail, afin de chiffrer automatiquement les communications qui leur sont envoyées.

Site officiel: https://protonmail.com/
À partir du réseau TOR: https://protonirockerxow.onion/
 
Auteur: Wikipedia
URL: https://fr.wikipedia.org/wiki/ProtonMail
Licence: CC BY-SA 3.0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *