Slakware

Slackware est une distribution GNU/Linux qui, à la différence d’autres distributions populaires, a longtemps été maintenue par une seule personne. Elle est connue pour suivre au mieux la « philosophie Unix » et rechercher la stabilité des applications.

Son nom est un jeu de mot qu’on peut traduire en français par “glanderie”

Philosophie et développement

La Slackware se veut être une distribution légère, rapide, et sans fioritures. Elle se démarque par une procédure d’installation en mode semi-graphique, un système de paquetages logiciels composé simplement d’archives tarballs sans gestion des dépendances, ainsi que par un processus de démarrage reposant sur un ensemble de scripts aisément modifiables « à la main » (elle ne dispose d’ailleurs pas d’un logiciel de configuration centralisée). De par ces caractéristiques, elle est fort appréciée sur les serveurs.

Slackware utilise une procédure d’initialisation proche de celle des BSD, mais compatible avec celles de System V.

C’est également la plus vieille distribution encore en activité, ayant été pendant bien longtemps l’œuvre de Patrick J. Volkerding. Au fil des années, il accepta l’aide de quelques contributeurs (Robby Workman, Eric Hameleers, Piter Punk, Stuart Winter, David Cantrell, Chris Lumens) afin de l’aider dans le développement (aussi à cause de sa maladie qui l’empêcha de contribuer pleinement à Slackware durant l’année 2005). Bien que longtemps maintenue par une seule personne, la distribution est toujours mise à jour et largement utilisée aujourd’hui, et a servi de base à plusieurs projets dérivés.

La slackware-current est la version courante, c’est-à-dire la version disponible entre la version stable déjà publiée et celle à venir. Elle n’est donc pas recommandée pour la production.

Gestionnaire de paquets

Slackware inclut son propre gestionnaire de paquets: pkgtool, permettant d’installer, désinstaller, mettre à jour, extraire dans le répertoire courant et créer des paquets. Chacune de ces fonctions est remplie par un script bash utilisable par l’interpréteur de commandes. pkgtool fournit également un environnement en mode texte pour effectuer ces opérations. Les paquets sont de simples archives tar compressées avec gzip, bzip2 ou xz. Depuis le 8 mai 2009, les paquets distribués officiellement sont compressés avec xz.

Historique

La première version, la 1.00, est sortie le 16 juillet 1993, Patrick J. Volkerding en est l’auteur. Slackware a célébré son dixième anniversaire le 17 juillet 2003. Elle a été historiquement une des premières permettant de faire tourner Linux in situ depuis un CD-ROM, dès 1995.

En 1999, Slackware est passée de la version 4 à la version 7 directement. À cette époque, la plupart des autres distributions Linux avaient des numéros de versions proches de 6. Pour éviter que les nouveaux utilisateurs puissent croire que Slackware avait trois versions de retard sur le reste du monde Linux et ne posent constamment la question dans les forums, Patrick Volkerding a décidé d’augmenter artificiellement le numéro de version.

L’environnement de bureau GNOME a été retiré de la distribution le 26 mars 2005 lors du développement de Slackware 10.2. La préparation et l’empaquetage de gnome nécessite en effet plus d’efforts que pour d’autres environnements de bureau comme KDE ou Xfce. De plus, il existait déjà des projets fournissant GNOME pour Slackware qui étaient plus complets que ce que fournissait la distribution officielle. Patrick Volkerding conclut cette annonce en espérant que ce changement améliore Slackware ainsi que la qualité et la quantité des possibilités d’installation de GNOME pour Slackware. De nos jours il existe plusieurs distributions de GNOME disponibles : GNOME SlackBuild, dropline GNOME, GWARE, Gslacky, buildbot.

Slackware n’a définitivement adopté la série 2.6 du noyau Linux que très tardivement. Bien qu’un noyau 2.6 soit fourni depuis la publication de Slackware 10.0 en 2004, celui-ci ne sera le noyau par défaut (et exclusif) qu’à partir de Slackware 12.0 en 2007.

Le 19 mai 2009 apparaît la branche officielle de développement pour architecture x86-64. La version stable 13.0 est la première à supporter officiellement cette architecture. D’autres distributions fondées sur Slackware avaient auparavant été créées avec pour but de fournir aux utilisateurs une Slackware supportant les jeux d’instruction 64 bits.

Au 27 août 2009, la version stable était la 13.0 ; elle comporte GCC 4.3.3, le noyau Linux 2.6.29, KDE 4.2.4, Xfce 4.6.1, Xorg 7.3.0+, SeaMonkey 1.1.13 et tous les utilitaires habituels. La version 13.37 est sortie le 27 avril 2011. La version 14.0 est sortie le 28 septembre 2012 avec notamment le noyau Linux 3.2.29 et Firefox 15.0.1.

Auteur: Wikipedia
Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Slackware
Licence: Creative common BY-SA