LibreOffice

LibreOffice (parfois abrégé en LibO ou LO) est une suite bureautique libre et gratuite, dérivée du projet OpenOffice.org, créée et gérée par The Document Foundation.

LibreOffice est notamment soutenu par la Fondation pour le logiciel libre et rassemble autour du projet une grande partie de l’ancienne « communauté d’OpenOffice.org ». LibreOffice est intégré au socle interministériel de logiciels libres.

L’interface utilisateur est disponible en 114 langues.

Histoire

À la suite du rachat de Sun Microsystems, propriétaire de la marque OpenOffice.org, par Oracle et aux difficultés relationnelles grandissantes entre Oracle et la communauté OpenOffice.org, celle-ci décide, le 28 septembre 2010, de se détacher d’Oracle et de créer une fondation indépendante, The Document Foundation, pour poursuivre le projet sur une base plus communautaire sous le nom de LibreOffice.

La communauté LibreOffice propose à Oracle de se joindre au projet en tant que membre, et en contrepartie, de lui céder la marque OpenOffice.org. Oracle refuse cette proposition, gardant la propriété du nom OpenOffice.org pour décliner une offre bureautique en versions libre et commerciale, et a exigé que tous les membres du Conseil communautaire de OpenOffice.org concernés par The Document Foundation quittent le Conseil communautaire OOo, invoquant un conflit d’intérêts.

Quelques mois plus tard, Oracle renonce au marché bureautique et cède en mai 2011 le projet à la Fondation Apache, où il prendra le nom de Apache OpenOffice. Cette intégration signifie notamment l’abandon du concept de copyleft au sein de la branche Apache, ainsi que la fin du développement et de la maintenance des versions éditées sous le nom OpenOffice.

Les distributions openSUSE (11.4, 10 mars 2011), Ubuntu (11.04, 28 avril 2011), Mandriva dans sa version 2011, Fedora (15, sortie le 24 mai 2011) et Arch Linux ont adopté LibreOffice. Debian officialise à son tour sa migration et le support de LibreOffice dans sa version stable le 23 juin 2011.

En 2012, le développement d’une version sur Android a été lancé.

En 2013, IBM a donné une partie du code de IBM Lotus Symphony à Apache OpenOffice, étant sous licence libre, une partie de ce code a été repris et adapté dans la version 4.1, ce qui a donné naissance au volet latéral.

Au fur et à mesure des développements de la suite bureautique, le recours à Java tend à disparaître, le code correspondant étant réécrit. Début 2016, si Java est encore utilisé, c’est principalement dans le module Base (mais le changement programmé de HSQLDB vers Firebird SQL permettra d’y remédier), accessoirement dans le composant Rhino (un moteur JavaScript écrit en Java qui pourrait être purement et simplement retiré), et aussi pour certaines extensions écrites en Java (LanguageTool, Wiki Publisher, …).

Modules fonctionnels

LibreOffice est un intégré bureautique, c’est-à-dire un logiciel composé d’un ensemble de modules pouvant interagir entre eux pour créer et modifier des documents bureautiques, tels que des textes mis en forme, des tableaux de chiffres, des présentations, des dessins.

Pour plus de détails, on pourra se référer à la documentation utilisateur.

Writer

LibreOffice Writer est un traitement de texte. Il permet de gérer en plusieurs langues les paragraphes et mettre en forme les documents, tant au niveau de leur contenu sémantique que de leur mise en page. C’est le module le plus couramment utilisé. Il est compatible avec le format Microsoft Word dont il est le principal concurrent.

Calc

LibreOffice Calc est un tableur, ou gestionnaire de feuilles de calcul, disposant de nombreuses fonctions : travail de plusieurs utilisateurs sur la même feuille de calcul, traitement de macros, traitements et analyses de données, génération de graphiques, solveur. Il est compatible avec le format Microsoft Excel qu’il concurrence.

Impress

LibreOffice Impress est le module de composition de diaporamas qui sert à faire des présentations sous forme de suites de diapositives. Celles-ci visent à mettre en valeur visuellement les points importants d’un exposé oral. Il utilise nativement le format OpenDocument (ODF), mais il est également compatible avec le format du logiciel Microsoft PowerPoint dont il est le principal concurrent.

Draw

LibreOffice Draw est le module de dessin vectoriel pour schémas et illustrations simples. Il permet de manipuler des primitives graphiques simples (flèches, figures géométriques, étiquettes, cotations) par l’utilisation de calques (ou couches) et d’objets.

Draw dispose de fonctionnalités de dessin en trois dimensions (3D) permettant d’inclure quelques éléments 3D prédéfinis (Cube, sphère, cône, pyramide, etc.) ou définis par l’utilisateur depuis des formes 2D. Les formes 2D sont transformées par extrusion droite ou conique (Outil : conversion 3D) et par révolution 3D (Outil : corps de révolution 3D)16. Ces fonctionnalités sont gérées par un outil unique Effets 3D qui donne accès à de nombreux réglages.

Base

LibreOffice Base est le module de création et de gestion de base de données permettant aussi de générer des rapports. Base supporte les bases de données HSQLDB, MySQL, MariaDB, Adabas D, PostgreSQL, dBase et Microsoft Access ainsi que les interfaces ODBC et JDBC.

Base inclut nativement le gestionnaire de bases de données HSQLDB. Une base de données extérieure n’est donc pas indispensable.

Bien que Base concurrence le logiciel Microsoft Access, ses fonctionnalités sont différentes : Base a une interface ODBC, permettant de lier des tableaux (Calc ou Excel) et différentes bases de données. Microsoft Access est une interface graphique surtout utilisée pour visualiser des états de données et créer des formulaires de saisie utilisables après compilation en tant qu’exécutables avec Access runtime.

Math

LibreOffice Math est le module de composition de formules mathématiques. Les formules peuvent être incluses dans les autres documents LibreOffice.

Un assistant présente un choix d’opérations de départ. Si l’on choisit par exemple une fraction, celle-ci apparaît dans la demi-fenêtre du haut sous forme algébrique classique, et bas sous une forme alphanumérique modifiable : chacun de ses deux termes (numérateur et dénominateur) peut à son tour être remplacé par une opération, et ainsi de suite. Chaque formule peut être sauvegardée, complète ou non. Des sauvegardes successives sous des noms différents permettent de tracer les étapes d’évolution d’une formule, à des fins pédagogiques par exemple.

Récompenses

En septembre 2016, LibreOffice reçoit le Bossie Awards 2016 (catégorie : Best Open-Source Application) remis par le magazine en ligne InfoWorld spécialisé dans le domaine des technologies de l’information

Auteur: Wikipedia
Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/LibreOffice
Licence: Creative common BY-SA